Emotions #1 – A la rencontre de vos émotions [ Vice Versa]

Les émotions ont été à l’honneur du mois de juin avec la sortie du dernier Disney Pixar « Vice versa ».

Je suis allée le voir avec mini-moi (6ans) et mon mari. Nous avons été tous trois conquis par ses personnages hauts en couleurs incarnant les émotions.

Non pas que je veuille à tout prix suivre la tendance mais je dirai que la gestion l’accueil des émotions est le grand sujet du moment aussi…à la maison. J’ai eu envie d’approfondir le sujet auquel je consacrerai quelques articles.

Je n’ai aucunement la prétention de décrypter ici le film, vous pouvez déjà trouver plein d’articles très pertinents sur le sujet. Je vous propose ici de (re)découvrir certains concepts abordés comme première étape pour se (re)connecter aux émotions.

Partons à la rencontre de nos émotions…

Qui sont les personnages du film?

Joie, Colère, Peur, Tristesse (ma préférée) et Dégoût.

Ils vivent dans la tête de Riley et incarne les émotions de cette petite fille de 11 ans.

Je vous laisse faire connaissance avec eux en regardant cette vidéo très parlante (1 min 30)

Emotions et souvenir

Le film montre très bien, d’une part, que les émotions sont étroitement liées au vécu de chacun et, d’autre part, que chaque souvenir est empreint d’une émotion particulière. Ceci fait donc des émotions quelque chose de très personnel lié à sa propre histoire et à son propre ressenti. Un événement  peut  réactiver  un souvenir et déclencher ainsi une émotion qui sera propre à l’individu en fonction de son vécu. Ceci nous vaut parfois de belles incompréhensions comme lorsque un mari ne comprend pas les colères de son épouse ou qu’un parent a du mal à entendre la tristesse de son enfant.

Le Rôle des émotions

♦ Joie est créative, dynamique et se casse toujours la tête pour que Riley voit les choses du bon côté, c‘est l’optimiste du groupe.

♦ Colère est « très à cheval sur la justice et la partialité » mais il est un peu impulsif.

♦ Peur est là pour prévenir les dangers mais il a une fâcheuse tendance à tout dramatiser et à vite paniquer.

♦ Dégoût a pour mission d’empêcher Riley de « s’empoisonner physiquement et socialement ».

♦ Tristesse représente le manque et les besoins affectifs non comblés, elle a souvent le blues.

Mais tous ont à cœur le bonheur et le bien-être de Riley comme vous pouvez le voir dans cet extrait. (1 min 48)

Le film montre à quelle point les émotions sont interdépendantes. Chacune est utile et bénéfique quand elle est contrebalancée par les autres.

Et qu’adviendrait-il  alors de Riley si elle perdait le contact avec certaines de ses émotions ?

Mais je peux difficilement vous en dire plus sans vous dévoiler le film…

Les Iles de la personnalité

Elles se construisent au fur et à mesure des expériences, elles représentent les valeurs qui définissent la personnalité de notre héroïne.

  • L’île de la Famille
  • L’île de l’Honnêteté
  • L’île de la Passion
  • L’Île de l’Amitié
  • L’île des Bêtises

Ces îles sont également liées au vécu, à l’histoire de Riley. Son comportement peut faire s’écrouler ses îles de la personnalité et mettre en péril ce qu’elle est profondément en allant à l’encontre de ses valeurs. C’est le cas lorsqu’elle ment à ses parents, détruisant ainsi l’île de la Famille…

Nous ne sommes pas nos émotions et vice-versa !

Le fait d’avoir personnifié les émotions permet aussi à l’adulte l’enfant de comprendre qu’il peut s’en détacher et ne plus s’identifier à elles.

« Je suis en colère » peut ainsi devenir « je ressens de la colère » laissant plus d’espace aux  autres émotions qui peuvent aussi reprendre leur place.

C’est selon moi, une étape essentielle sur le chemin pour apprendre à gérer  vivre avec ses émotions. (Je vous expliquerai prochainement en quoi je n’aime pas le terme « gérer »)

J’ai su que le message était passé auprès de Mini-Moi quelques jours après la séance. Lors d’une dispute discussion, elle m’a regardée et m’a dit « Oh ! là c’est Colère qui a pris les commandes Maman». Tout était dit!

Mon avis sur le film

Etant convaincue que vivre avec ses émotions est un apprentissage qui doit être entamé dès le plus jeune âge, je ne pouvais qu’être séduite par le concept de ce film. Et même si en regardant la bande-annonce je m’attendais à quelque chose de plus léger et que le film présente des passages qui m’ont semblé très tristes, j’ai vraiment A-DO-RE !

Enfin des personnages et une histoire auxquels les adultes enfants peuvent vraiment s’identifier ! Ce film montre à l’enfant que les émotions qui le submergent parfois, sont là pour son bien même si elles sont parfois désagréables.

Et surtout elles sont universelles ! Même si les adultes ne le montrent pas toujours, eux aussi ressentent les mêmes émotions de temps à autres.

Le film aborde beaucoup d’autres sujets tels que l’ami imaginaire, les rêves, grandir en laissant derrière soi des choses de l’enfance, etc. Il véhicule des messages forts comme la nécessité d’exprimer son malaise, le danger d’être déconnecté de ses émotions, l’importance des liens avec les autres, etc

En bref, Vice Versa : un bon point de départ pour de belles discussions en famille.

Qu’en pensent les spécialistes ?

D’après ce que j’ai lu ils approuvent…

 

Et vous?

  • Avez-vous vu le film?
  • Qu’en avez-vous pensé? Et vos enfants?
A vos commentaires

~~

Je vous retrouve très vite pour la suite de notre périple à la rencontre de vos émotions. Abonnez-vous (en haut à droite) pour ne rater aucun article.

Lire aussi Emotions #2 – Que faire avec ses émotions ?

~~

Si vous voulez aller plus loin dans l’exploration de vos émotions, de vos modes de fonctionnement, contactez Sabrina Guérin, association A l’Essentiel au 06 49 84 27 22.

3 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *